Douglas County, expat à New York

Visiter Harlem est-il dangereux ou n’est-ce que Gospel ?

Harlem a longtemps été connu pour sa violence. Quartier autour duquel mythes et mystères gravitent. Situé au nord de Manhattan ce quartier regorge  également de culture et d’histoire.

Les années 80 et 90 sont aujourd’hui révolues et les trafiquants de drogues ont disparu (ou sont devenus plus discrets).

Aujourd’hui Harlem est devenu un musée à ciel ouvert, commençons la visite !

 

localisation-de-Harlem

localisation-de-Harlem

Le Gospel

La « Abyssian Baptist Church », située au 132 Odell Clark Place est l’un des lieux du Gospel dans la ville. Une messe en Gospel, c’est unique, je vous y invite fortement, c’est bouleversant.

N’ayez pas peur, si vous ne savez pas chanter (moi je ne sais pas) on peu juste écouter et se faire porter par l’humeur commune.

Les sensations sont garanties.

D’autres églises vous procureront de bons moments, « The First Corinthian Baptist Church » au 1912 Adam Clayton Powell,Jr Blvd et « Salem United Methodist Church » au 2190 Adam Clayton Powell Jr Blvdat 129th St pour vous donner deux autres exemples.

 

Cotton Club

Duke Ellington, Louis Armstrong et Cab Calloway vous parlent. Ne ratez pas le Cotton Club où vos artistes se produisaient au début du XXème siècle.

Re-baptisé par Owney Madden alors emprisonné à Sing Sing, le club a connu une brève fermeture en 1925 mais n’a plus connu de trouble depuis. Allez -y le coeur léger, aucun ne vous y guettera.

Seul l’esprit du jazz vous y accueillera.

 

Le Jazz et Harlem

Comme la Soul Food (lire plus bas) le Jazz vient du Sud du Mississippi et est passé par Chicago avant d’arriver à New York. Et c’est bien ici que le Jazz a pris son envol.

Porté par des stars comme Frank Sinatra et Ella Fitzgerald, le jazz colle à la peau de NY. Avec des chansons telles que « Manhattan », « Christmas Night in Harlem » et « Drop me off in Harlem » c’est une série d’hymne au Jazz que les plus grands ont chanté.

Allez donc voir le musée du jazz et le « Jazz at Lincoln Center ».

 

Harlem Hip-hop

Après avoir lié son histoire au Jazz, Harlem fut le quartier père d’une scène Hip-hop internationale.

Fin des années 60, des blocks parties organisées par Clive Campbell prennent placent dans le Bronx, Brooklyn et Harlem.

Les passages instrumentaux appelés « breaks » présentent l’intérêt de laisser les danseurs d’un nouveau s’exprimer.

La break danse était née. Suivra ensuite la génération Hip-hop avec Sugarhill Gang et la culture du tag.

 

Manger de la Soul FOOD

Personnellement, je ne peux pas envisager de découvrir un endroit sans savoir ce qu’on y mange.

Le ventre serait-il un autre miroir de l’âme ? En tout cas, la cuisine parle beaucoup de sa population et de l’histoire de la population locale.

A l’image de sa population afro-américaine, Harlem vous propose, dans de nombreux restaurants, de la cuisine qui prend ses origines au sud du Mississippi.

Cette nourriture, c’est la Soul Food. Au menu, poulet frit, patate …

Dans votre circuit gastronomique ne ratez pas le Sylvia’s, c’est peut-être là le restaurant le plus connu du quartier.

 

Malcolm Shabazz Market

Vous l’avez compris la population noir américaine a fait le Harlem que l’on connait aujourd’hui.

Pour aller un peu plus loin dans cette découverte culturelle allez flâner dans son marché textile afro-américain.

Le Malcom Shabazz Market est le plus grand marché de ce type dans la ville.

Laisser une réponse